Parmi toutes les solutions afin de traiter le ronflement, certaines se révèlent plus efficaces que d’autres. D’un changement des habitudes alimentaires en passant par la chirurgie, comment choisir le bon traitement selon le type de ronflement.

Sommaire

  1. Le premier traitement : modifier son hygiène de vie
  2. Les traitements du ronflement
  3. Autre traitement envisageable : la chirurgie. 
Quels sont les traitements anti-ronflement efficaces ?

Il suffit de taper “ronflement” sur votre moteur de recherche préféré pour se retrouver face à des centaines de sites proposant des solutions de traitement plus ou moins efficace contre le ronflement. Car le business des produits anti-ronflement est florissant. Reste à savoir si derrière chacun de ces produits se niche la vraie réponse au ronflement dont on souffre, ou si d’autres méthodes favorisent la réduction de la ronchopathie.


La question du ronflement, et de son traitement, est essentielle, et doit commencer par une bonne compréhension de l’origine du ronflement.

La ronchopathie provient d’une obstruction des voies respiratoires durant le sommeil, par relâchement des tissus. Ce relâchement peut se faire au niveau de la cavité du nez, par la présence de polypes nasaux, ou par la gorge, soit par l’affaissement du voile du palais ou du muscle de la langue.


Le premier traitement : modifier son hygiène de vie

Afin de traiter sur le long terme le ronflement, la première solution consiste en un changement profond de ses habitudes.

La perte de poids représente un élément fondamental dans la réduction, voire même la suppression totale, du ronflement. En effet, le mécanisme initiant l’obstruction de la respiration comporte un épaississement des tissus que le surpoids favorise grandement. L'accumulation des tissus adipeux autour de la gorge resserre le canal permettant à l’air de passer librement vers les poumons.

Le premier traitement est en réalité de changer son alimentation et d’avoir une activité physique régulière afin d’entamer une perte de poids. Ce régime aura pour effet de donner à la gorge un volume moindre et donc de laisser le champ libre à la circulation de l’air.

Si éviter le surpoids est important, d’autres éléments doivent également être pris en considération dans la modification de son hygiène de vie.

Il est ainsi recommandé d’éviter la consommation d’alcool et de somnifères plusieurs heures avant d’aller se coucher. Ces produits ont la fâcheuse tendance à renforcer le relâchement des tissus et des muscles durant le sommeil. De même, la cigarette, de par son effet irritant, accentue les probabilités de ronflement.

anti ronflement


Les traitements du ronflement

Si le changement dans le comportement alimentaire, tabagique ou médicamenteux offre une première solution, ce n’est pas toujours suffisant.

Il existe des sprays dont le but est d’atténuer le ronflement par lubrification des voies respiratoires. Leur efficacité n’est en revanche pas systématique et il s’agit, le plus souvent, d’une première approche pour les ronfleurs à la recherche d’une solution.

Dans le traitement de certaines formes de ronflement, l’application de bandelettes sur le nez, visant à écarter les voies respiratoires, est une des solutions envisageables. Cependant, pour un ronflement dont l’origine est pharyngale, peu de chances que cette méthode fonctionne.

Pour ces types de ronflements, il est recommandé de positionner une orthèse mandibulaire, dont la fonction consiste en l’avancement de la mâchoire afin de permettre à l’air de circuler au fond de la gorge. Des oreillers ergonomiquement étudiés parviennent à effectuer un travail similaire sur le dégagement des voies respiratoires.

 

Autre traitement envisageable : la chirurgie. 

Cette solution, qui peut sembler radicale, peut s’avérer efficace. Il s’agit de procéder à l’ablation des tissus excédentaires qui obturent la respiration. Le passage entre les mains d’un chirurgien, si l’on n’y est pas habitué, peut susciter certaines craintes.

apnee du sommeil

Afin de dégager un passage respiratoire clair, depuis la narine jusqu’au fond de la gorge, et de supprimer toutes les entraves, la solution Nastent a établi son efficacité. Pouvoir mettre en place un traitement permettant à l’air de passer par la cavité nasale, même en présence de polypes, puis de laisser la respiration se poursuivre sans problème par le voile du palais et jusque par-delà le pharynx et la langue, tel est le but de Nastent. Son tuyau souple reste le traitement le plus complet et efficace contre le ronflement et ses conséquences.

Découvrez le starter kit
Acheter

S'abonner à Nastent

%3Cp%3EChoisissez+le+Starter+kit+correspondant+%26agrave%3B+la+narine+avec+laquelle+vous+respirez+le+mieux%3C%2Fp%3E

Choisissez le Starter kit correspondant à la narine avec laquelle vous respirez le mieux