Alors que l’apnée du sommeil est souvent associée au ronflement, cette réalité n’est pas forcément systématique. Dans le cadre d’une apnée centrale du sommeil, le ronflement, signe d’une obstruction des voies respiratoires, n’est pas nécessaire.

Sommaire

  1. Une apnée du sommeil sans ronflement
  2. comment est-ce possible ?
  3. Quelle est l’origine de cette forme particulière d’apnée ?
Existe-t-il une apnée du sommeil sans ronflement ?

Les médias ont souvent établi une corrélation entre l’apnée du sommeil et le ronflement. Si l’association entre ces deux points s’explique par la nature obstructive de la ronchopathie, empêchant la circulation fluide de l’air, elle n’est pas automatique.

Ce serait donc une grave erreur que de supposer que l’absence de ronflement induirait l’inexistence d’une apnée.


Il existe ainsi une forme d’apnée du sommeil que l’absence de ronflement ne permet pas de détecter. Il s’agit de l’apnée centrale du sommeil (ACS).


Une apnée du sommeil sans ronflement, comment est-ce possible ?

Une apnée du sommeil est l’absence de respiration pour une période d’au moins dix secondes. Si l’obstruction des voies respiratoires durant le ronflement peut en être la cause, elle peut aussi trouver son origine dans l’apnée centrale du sommeil.

Qu’est donc l’ACS ? Il s’agit d’un arrêt de la respiration qui provient d’un problème de la transmission du message respiratoire depuis le cerveau et le système nerveux central.

Ainsi ce n’est donc pas un blocage mécanique qui empêche l’arrivée de l’air dans les poumons, mais une problématique neurologique.

Il faut cependant rappeler que cette forme d’apnée du sommeil ne représente qu’une faible proportion du total des apnées se déroulant la nuit.


Quelle est l’origine de cette forme particulière d’apnée ?

Plusieurs sources à l’apnée centrale du sommeil peuvent être listées.

Tout d’abord, des éléments extérieurs peuvent expliquer l’ACS. Lorsque l’on monte en altitude, au-delà de 3000 ou 4000 mètres d’altitude, l’oxygène dans l’air se raréfie, et le cerveau, soumis à ce manque, peut provoquer un défaut de respiration. Cette apnée n’est donc pas particulièrement grave et nécessite simplement une réoxygénation ou un retour à des altitudes plus modérées.

Autres sources externes à cette apnée, la prise de certains produits, tels que des traitements opioïdes contre la douleur ou des stupéfiants. Leurs effets sur le système nerveux peut donc induire une ACS. L’arrêt de la prise de ces produits peut s’avérer être suffisant afin de stopper l’arrêt de la respiration.

apnee du sommeil

 

Il existe aussi des ACS dont l’origine se trouve au niveau des conditions de santé de la personne en souffrant.

Dans un certain nombre de cas, il existe un lien entre l’apnée obstructive du sommeil (AOS) et sa forme centrale. En effet, l’AOS peut entraîner des complications cardiovasculaires, et générer des AVC (accidents vasculaires cérébraux), dont l’un des effets est la formation de troubles neurologiques induisant une apnée centrale.


On comprend donc le lien entre les problèmes neurologiques et l’ACS. Cela signifie donc qu’un ensemble de manifestations de pathologies neurologiques peuvent se traduire par une apnée durant le sommeil. La respiration de Cheyne-Stokes (RCS), que l’on constate chez les individus souffrant de problèmes cardiaques, en est l’une des causes les plus fréquentes. Avec la RCS, des moments d’apnée et d’hyperpnée s’alternent. 


Cependant d’autres raisons peuvent expliquer l’ACS. Après un AVC, l’apparition d’une apnée centrale du sommeil peut se dérouler. Ce genre de situation incluant un problème lié au cerveau peut être récurrent? L’ensemble des pathologies associé au système nerveux peut donc expliquer ce type d’apnée. Une lésion de myélinisation néoplasique, la présence d’une tumeur au cerveau, une attaque virale au cerveau ou une maladie immunitaire entraînant une encéphalite ou un infarctus du tronc cérébral peuvent également provoquer une apnée centrale du sommeil.


Ce serait donc une erreur de se focaliser spécifiquement sur le ronflement afin de détecter la présence d’une apnée du sommeil. En combinant d’autres facteurs et signes, on peut établir un diagnostic similaire. Si une fatigue importante et des somnolences apparaissent en journée, n’hésitez donc pas à consulter un médecin.
%3Cp%3EChoisissez+le+Starter+kit+correspondant+%26agrave%3B+la+narine+avec+laquelle+vous+respirez+le+mieux%3C%2Fp%3E

Choisissez le Starter kit correspondant à la narine avec laquelle vous respirez le mieux