Le ronflement est une véritable nuisance sonore importante et peut affecter la vie de couple. A cela s’ajoute les problèmes de santé qui peuvent devenir importants si l’on ne soigne pas définitivement le ronflement.

Sommaire

  1. Sprays
  2. orthèses et autres écarteurs de narines
  3. La chirurgie
  4. solution définitive contre le ronflement ?
  5. L’ablation des polypes nasaux contre le ronflement
  6. La chirurgie de la gorge contre le ronflement
  7. La somnoplastie contre le ronflement
  8. Nastent
  9. une solution définitive
Existe-t-il un traitement définitif pour lutter contre les ronflements ?

Face au ronflement, de nombreux patients atteints de ronchopathie se retrouvent désemparés face à la pléthore de solutions proposées. La crainte des ronfleurs est de se retrouver face à une série de solutions dont aucune ne sera pleinement satisfaisante.

Si certains de ces traitements sont efficaces, leur inconfort peut poser problème, et vice-versa, le confort apparent de certaines solutions n’induit pas nécessairement une efficacité totale.


De plus, un autre élément doit être impérativement pris en compte, c’est la pérennité du traitement. Un soin dont les performances ne sont que temporaire ne démontrent qu’une seule chose : son absence d'efficacité réelle.


Les ronfleurs, et leurs proches, sont en recherche permanente d’une solution définitive au problème respiratoire nocturne qu’est la ronchopathie.

Certains traitements ont pour objectif de régler définitivement le ronflement, et parmi ceux qui viennent spontanément en tête, la chirurgie arrive en premier.

Il faut cependant prendre en compte qu’il n’existe pas de méthodes efficaces à 100 %, et que seul un médecin est en mesure d’estimer quel traitement sera le mieux à même de résoudre le ronflement.

Sprays, orthèses et autres écarteurs de narines

Lorsque l’on parle de traitement, de nombreuses solutions sont envisageables. Les premières consistent en l’utilisation d’un spray dont le but est de fluidifier les tissus pour améliorer le passage de l’air. Cette réponse au ronflement n’est cependant pas efficace systématiquement. Pour les écarteurs de narine, la problématique reste similaire, car ils ne fonctionnent que sur les ronflements dont l’origine se situe au niveau du nez, ce qui représente 20 % des cas. Les orthèses mandibulaires agissent sur la ronchopathie pharyngale, et présentent une certaine efficacité, selon le degré d’importance du ronflement.

ronflement

La chirurgie, solution définitive contre le ronflement ?

L’idée de faire un arrêt par la case “chirurgie” semble conférer à ce traitement un aspect définitif. La radicalité apparente du passage sous le bistouri n’est cependant que superficielle, et cette solution doit s’envisager que dans certains cas. Pour ce qui est du résultat, elle dépend des patients.

Il faut prendre en compte qu’il n’existe pas qu’une seule forme de traitement chirurgical. En établissant l’origine du ronflement, on peut déterminer la zone que l’opération devra traiter.


L’ablation des polypes nasaux contre le ronflement

Dans le cas d’une présence de polypes nasaux, la chirurgie sera la solution envisagée en dernier recours, plus spécifiquement si ces excroissances situées dans la cavité nasale sont importantes.

Leur ablation peut avoir un effet positif sur le ronflement d’origine nasale en libérant le passage de l’air.

Cependant les effets de ce traitement ne sont pas forcément définitifs car les polypes peuvent à nouveau se développer à la surface de la muqueuse nasale. 

La chirurgie de la gorge contre le ronflement

Qu’entend-on par “chirurgie de la gorge” ? Afin de lutter contre le ronflement, une action chirurgicale peut se focaliser au niveau de trois zones : le voile du palais, la luette et les amygdales.

Plusieurs méthodes sont envisageables, avec des résultats différents.

Avec une chirurgie classique, sous anesthésie générale, on vise donc à l’ablation, dans le cadre de la luette et des amygdales, ou la réduction du voile du palais. Ces opérations peuvent être utilisées individuellement ou collectivement pour supprimer le ronflement. Il faut prendre en compte deux semaines de convalescence. Le résultat est totalement satisfaisant dans les deux tiers des cas.

L’utilisation de la chirurgie au laser sur le voile du palais peut s’effectuer sous anesthésie locale, directement au cabinet de l’ORL. Cependant, les résultats ne semblent pas aussi satisfaisants que ceux de la chirurgie classique, avec un taux de “rechute” non négligeable.

La somnoplastie contre le ronflement

Autre technique utilisable afin de lutter contre les nuisances sonores du sommeil, la somnoplastie. Elle consiste en l’application de radiofréquence sur les muscles du palais pour les renforcer et prévenir leur affaissement durant la nuit. Combiné avec une phase de perte de poids, on estime que cette solution est efficace dans les trois quarts des situations de ronflement.

Nastent, une solution définitive

nastent anti ronflement

De par son approche globale du ronflement, Nastent, en créant un couloir respiratoire ininterrompu entre la narine et le fond de la gorge, est devenu une des solutions les plus recommandées, en apportant une réponse définitive au ronflement.
%3Cp%3EChoisissez+le+Starter+kit+correspondant+%26agrave%3B+la+narine+avec+laquelle+vous+respirez+le+mieux%3C%2Fp%3E

Choisissez le Starter kit correspondant à la narine avec laquelle vous respirez le mieux