L’apnée central du sommeil enclenche tout un processus de fatigue et de somnolence, s’accompagnant d’un accroissement de risques de maladies cardiovasculaires et d’accidents vasculaires cérébraux. Ce type d’apnée trouve sa source dans un dysfonctionnement de la transmission des informations nerveuses.

Sommaire

  1. Les causes de l’apnée centrale du sommeil
  2. Les solutions contre l’apnée centrale du sommeil
Comment traiter l'apnée centrale du sommeil ?

Il n’existe pas qu’une seule forme d’apnée du sommeil. La plus communément traitée et rencontrée est celle se formant suite à l’obstruction du passage de l’air, et que l’on appelle donc apnée obstructive du sommeil (AOS). Elle représente plus de 80 % des cas. Cependant, il est aussi possible de se retrouver confronté à une seconde forme appelée apnée centrale du sommeil (ACS). Cette dernière peut se combiner avec sa forme obstructive ou se manifester seule, ce qui représente alors 0,9 % des cas d’apnée du sommeil.

En quoi l’apnée centrale du sommeil diffère-t-elle de la forme la plus couramment observée ? Tout simplement par le phénomène qui produit cet arrêt de la respiration. Dans le cas de l’ACS, il n’existe aucune obstruction mécanique des voies respiratoires.

Les causes de l’apnée centrale du sommeil

En réalité, le souci ne se situe ni au niveau de la gorge ou du nez, mais directement dans le cerveau. Concrètement cela signifie que le cerveau est le responsable en n’envoyant pas le signal de la respiration au diaphragme, et cela pendant une durée de dix secondes minimum. 

apnee du sommeil

 

Pour autant, il existe un lien entre les deux types d’apnée, car l’ACS est souvent associée à l’AOS, et en étant parfois même la conséquence. 

Il est rare d’être confronté à un cas d’apnée centrale dissocié de sa forme obstructive. Pourquoi ? Sans doute on peut trouver une explication dans l'origine de l’ACS. 

L’apnée centrale peut être provoquée par une insuffisance cardiaque ou une maladie respiratoire chronique, or, ces genres de problèmes peuvent avoir leur source dans… une apnée obstructive. Il s’agit, dans ce cas, d’un cercle vicieux entre les deux apnées, l’une engendrant l’autre. Il faut donc pouvoir casser cette engrenage.


Cependant, il existe d’autres causes pour l’apparition de l’apnée centrale du sommeil. Un accident vasculaire cérébral, la présence d’une tumeur, une lésion de myélinisation néoplasique, une encéphalite ou un infarctus du tronc cérébral sont autant de raisons pouvant expliquer la présence d’une ACS. Pour autant, il ne s’agit pas de la seule cause. La respiration de Cheyne-Stokes (RCS) correspond à la cause la plus largement rencontrée d’apnée centrale du sommeil. La RCS s’observe souvent chez les patients atteints de difficultés cardiaques et consiste en l’alternance d’épisodes d’hyperpnée et d’apnée.


Derniers cas d’ACS, celle de haute altitude, qui peut apparaître chez certaines personnes  à des altitudes dépassant les 3000 à 4000 mètres, ainsi que chez les consommateurs de produits stupéfiants ou ceux étant sous un traitement à base de morphine et autres opioïdes.

Les solutions contre l’apnée centrale du sommeil

Dans ces situations, le traitement est relativement simple : une réoxygénation, soit via un respirateur soit en redescendant des hauteurs dans le cas de l’apnée centrale de haute altitude, et le sevrage ou la modification du traitement pour les situations d’apnée centrale induit par la prise de drogue ou de médicaments à base d'opioïde.

La difficulté de ce type d’apnée réside dans l’impossibilité d’y appliquer les solutions classiques, celles adaptés à l’apnée obstructive. Lors d’une apnée dont l’origine se trouve dans un affaissement du voile du palais et de la langue, il faut tout simplement dégager le passage vers les poumons. Dans le cadre d’une apnée centrale, l’absence d’un blocage mécanique empêche l’application de techniques de désobstruction.


Il faut donc être en mesure d’apporter une meilleure stabilisation de la fonction respiratoire afin de lutter contre l’apnée centrale du sommeil.

Le traitement appliqué dans l’ACS consiste donc en l’utilisation d’un masque raccordé à un appareil permettant une ventilation auto-asservie. Ce type de ventilation apporte une aide inspiratoire lors de la phase d’inspiration, en étant associé à une pression positive. Il s’agit d’un accompagnement de la respiration qui se fait naturellement afin de contrecarrer l'apparition de l’apnée.


Si l’ACS provient de complication due à une apnée obstructive, il faudra alors traiter en priorité cette dernière. L’utilisation de Nastent, afin de libérer les voies respiratoires en créant un canal ininterrompu d’air, permet de résoudre les difficultés de respiration nocturne et d’apporter une aide contre l’apnée du sommeil.

%3Cp%3EChoisissez+le+Starter+kit+correspondant+%26agrave%3B+la+narine+avec+laquelle+vous+respirez+le+mieux%3C%2Fp%3E

Choisissez le Starter kit correspondant à la narine avec laquelle vous respirez le mieux