L’apnée du sommeil fait partie de ces pathologies difficilement détectables. Il existe pourtant tout un ensemble de faisceau d’indices afin d’identifier l’apnée du sommeil. Afin de déterminer si l’on est atteint d’apnée, il faut donc être capable de les reconnaître.

Sommaire

  1. Des indices pendant le sommeil
  2. Des indices pendant la journée
Comment savoir si l'on souffre de l'apnée du sommeil ?

L’un des corollaires du ronflement est l’apnée du sommeil. Ce compagnon des nuisances sonores nocturnes peut impacter gravement la santé de celui qui en souffre.

En observant le mécanisme du ronflement, on peut également avoir une meilleure compréhension de son lien avec l’apnée du sommeil. Les deux phénomènes sont issus d’une difficulté respiratoire pendant le sommeil, et il est donc impératif, avant une aggravation des symptômes, de pouvoir savoir si le ronflement est l’indicateur d’un manque d’oxygénation.

 

Des indices pendant le sommeil

Une première série d’indices peuvent apparaître durant la phase même de sommeil. Ces points pourront être relevés directement par le ronfleur ou par ses proches. Ces derniers auront la possibilité d’être les témoins de certaines difficultés apparaissant durant la nuit. Ainsi en sachant sur quoi porter son attention, il est plus facile d’établir un diagnostic pertinent.


Le premier signe d’une apnée du sommeil est, bien évidemment, le ronflement. L’origine du ronflement est l’obstruction des voies respiratoires pendant le sommeil. Ce blocage provient d’un relâchement des tissus musculaires du voile du palais ou de la langue durant la nuit. Combiné avec un surpoids enserrant la gorge avec de la graisse, le canal respiratoire se rétrécit. Ainsi des phases de ronflement s’alternent avec des phases d’apnées. 

Suite à un épisode apnéique, une respiration haletante s’ensuit. Il s’agit d’un autre indice d’apnée. S’ajoute à cela l’apparition de réveils brusques au cours du sommeil initiés par l’absence d’air. Le corps va donc sortir de sa somnolence afin de reprendre littéralement sa respiration après cette sensation d’asphyxie. Le réveil brusque n’est pas nécessaire, et il peut y avoir des phases de “micro-réveils” dont le ronfleur n’est pas forcément conscient, mais qui doit alerter l’entourage.

Une agitation générale durant la nuit, des envies fréquentes d’uriner, une sensation de fatigue dès le matin, le sentiment de ne pas avoir eu un sommeil réparateur, sont autant d’indices qui doivent sonner l’alarme concernant ce qu’il se déroule la nuit pour le ronfleur.

En effet, par définition, l’absence de respiration est totalement inaudible. Ce sont donc les éléments antérieurs ou postérieurs à l’apnée du sommeil qui permettent de déterminer l’existence de cette apnée.


Des indices pendant la journée

Durant le jour, d’autres éléments peuvent confirmer l’existence d’une apnée du sommeil. Tout d’abord une forme de fatigue qui peut se manifester de deux manières différentes : une asthénie, c’est-à-dire une sensation de fatigue latente tout au long de la journée, et un état de somnolence qui peut apparaître à différents moments de la journée, ce qui induit que le ronfleur se met à piquer du nez. Ce point doit être particulièrement surveillé car il peut induire une dangerosité. Si la somnolence intervient pendant la lecture, devant un ordinateur ou la télévision, cela ne pose pas de souci. En revanche, pendant la conduite d’un véhicule, durant le travail, ou tout autre situation nécessitant d’être impérativement éveillée, ces états de micro-sommeil peuvent devenir inquiétant d’un point de vue sécuritaire.

apnee du sommeil

Forcément cet état de fatigue permanent induit d’autres phénomènes tels que des difficultés de concentration, une certaine irritabilité, ainsi que des céphalées matinales.  Attention ! Tous ces indices ne sont pas forcément concomitants ni même nécessaires afin d’établir un tel diagnostic. S’ajoutent à ces indices, des problèmes érectiles pour les hommes.


Ainsi, si certains de ces indices s’accumulent, il ne faut surtout pas hésiter à consulter son médecin afin de s’assurer que l’on souffre ou pas d’apnée du sommeil.

Il faut impérativement soigner rapidement cette pathologie avant qu’elle entraîne des effets plus graves et pouvant être irrémédiable, tels que des problèmes cardiovasculaires.

%3Cp%3EChoisissez+le+Starter+kit+correspondant+%26agrave%3B+la+narine+avec+laquelle+vous+respirez+le+mieux%3C%2Fp%3E

Choisissez le Starter kit correspondant à la narine avec laquelle vous respirez le mieux