Lorsque le diagnostic d’une apnée du sommeil a été établi, il faut être en mesure de pouvoir lutter contre ce problème respiratoire. Entre amélioration de son hygiène de vie, modification des conditions de sommeil, plusieurs pistes doivent être explorées.

Sommaire

  1. Modifier son hygiène de vie contre l’apnée du sommeil
  2. Changer les conditions de son sommeil
Comment éviter de faire de l'apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil consiste en l’interruption involontaire de la respiration durant la nuit. En général, ces épisodes durent quelques secondes. 

Cette pause dans la respiration peut se manifester par des épisodes de ronflement. Cependant la corrélation entre apnée et ronchopathie n’est pas systématique. 


Généralement, l’apnée du sommeil résulte de l’obstruction des voies respiratoires par l’affaissement des tissus musculaires du voile du palais, au niveau de la luette, ou de la langue, ou même des deux combinés.

Les problèmes de santé qu’engendre l’apnée sont importants. Les soucis de fatigue chronique, les maux de tête et les somnolences pendant la journée en font partie, mais, plus grave encore, des complications cardiovasculaires peuvent se développer, ou même un accident vasculaire cérébral.


Il est donc impératif de prévenir et d’éviter l’apnée du sommeil.

Modifier son hygiène de vie contre l’apnée du sommeil

apnee du sommeil

L’une des premières étapes afin de lutter contre l’apnée du sommeil consiste en un changement profond de ses habitudes afin d’améliorer son hygiène de vie.

En effet, il existe une corrélation directe entre différents comportements et la persistance de problèmes respiratoires durant la nuit.

Différents éléments doivent ainsi être pris en compte afin d’atténuer, voire d’éliminer, l’apnée du sommeil.

La recommandation la plus importante consiste à perdre du poids. Une personne en surpoids augmente considérablement la probabilité d’apnée du sommeil. L’accumulation de tissus adipeux autour de la gorge et dans les tissus musculaires du voile du palais et de la langue et de nature à obstruer le passage de l’air vers les poumons. Ainsi la perte de poids est l’un des premiers alliés afin de lutter contre l’apnée en désengorgeant les voies acheminant l’air. Si la graisse est un facteur aggravant, il n’est pas le seul.

L’affaissement des muscles durant le sommeil peut également être prévenu par d’autres moyens.

La consommation d’alcool a pour conséquence de réduire la tonicité musculaire latente durant les phases de sommeil. Cela implique donc que les muscles de la gorge sont également impactés et auront une plus grande tendance à bloquer la respiration pendant la nuit. Le même phénomène s’opère avec la consommation de somnifère. 

Bien évidemment, le tabac aggrave l’apnée du sommeil, aussi en induisant ce relâchement, mais aussi en suscitant une irritation des voies respiratoires.

Changer les conditions de son sommeil

Autre élément à prendre en compte, la manière dont le sommeil en lui-même se déroule. On peut ainsi préparer la nuit afin de prévenir l’apnée du sommeil. 

Pour mieux appréhender le phénomène de l’apnée nocturne, il est nécessaire d’avoir une bonne compréhension de la manière dont se bouchent les voies respiratoires. Lorsque l’on est allongé sur le dos, les tissus des muscles du voile du palais et de la langue vont s’enfoncer en arrière. La force de gravité va attirer les chairs vers le bas, obstruant ainsi la respiration.

En adoptant une position de repos sur le côté, on peut ainsi éviter une telle obstruction, générée par l’affaiblissement des muscles de la gorge.

Dans les situations où l’apnée du sommeil n’est pas importante, il est parfois simplement nécessaire de relever légèrement la partie supérieure du lit. En procédant de la sorte, on permet au cou et à tout l’abdomen d’être incliné. Cette simple procédure permet de dégager les voies respiratoires, qui seront moins potentiellement fermées par les chairs du fond de gorge.

Il est également possible d’éviter l’apnée en mettant en bouche une orthèse mandibulaire. En avançant la mâchoire inférieure, elle autorise une meilleure circulation de l’air vers les poumons.

Autre possibilité contre l’apnée du sommeil, l’utilisation d’un oreiller adapté qui permet de lutter contre ce phénomène. Le principe reste toujours identique, dégager les voies respiratoires.


Si l’on ne peut pas utiliser ces techniques, la solution Nastent permet de contourner toutes ces difficultés en créant un canal d’air, directement depuis la narine vers le fond de la gorge.
%3Cp%3EChoisissez+le+Starter+kit+correspondant+%26agrave%3B+la+narine+avec+laquelle+vous+respirez+le+mieux%3C%2Fp%3E

Choisissez le Starter kit correspondant à la narine avec laquelle vous respirez le mieux