L'apnée du sommeil qui consiste en des arrêts involontaires de la respiration pendant la nuit aurait selon certaines études un lien avec une diminution du désir sexuel.

Sommaire

  1. Apnée du sommeil et libido
  2. Apnée du sommeil
  3. dysfonctionnement érectile et gonflement du clitoris
Apnée du sommeil et sexualité

Les troubles de l’apnée du sommeil se manifestent dans la plupart des cas par une grande fatigue durant la journée allant jusqu'à de la somnolence diurne, de l'irritabilité et des difficultés à se concentrer dans ses activités. Mais des études récentes montrent que l'apnée du sommeil est susceptible de diminuer la libido chez de nombreux patients. En outre, l’impact de l’apnée du sommeil sur le désir sexuel serait le même chez l’homme et la femme.

Apnée du sommeil et libido

L'apnée du sommeil consiste en de multiples interruptions involontaires de la respiration durant le sommeil tout au long de la nuit. Ces arrêts de la respiration peuvent durer plusieurs secondes (30 secondes chez certains) et entraînent généralement des micro-réveils. Ceux-ci altèrent la qualité du sommeil. Le cycle circadien est ainsi déréglé.

Le résultat direct de l'apnée du sommeil est donc une grande fatigue ressentie pendant la journée et un manque de sommeil réparateur. Un déficit important de sommeil peut générer une baisse de la libido, qui pour être à son niveau optimal, nécessite que la personne soit bien reposée. L’apnée du sommeil a donc un effet direct sur le niveau de la libido. De plus, chez l’homme, le désir sexuel dépend du taux de sécrétion d’une hormone connue sous le nom de testostérone. Or celui-ci augmente particulièrement pendant certaines phases du sommeil profond.

L'apnée du sommeil altérant ces phases par des micro-réveils, empêche à l’organisme de sécréter cette hormone. Le taux de testostérone n'atteint pas le niveau nécessaire à une bonne libido. La vie sexuelle s’en trouve significativement troublée. Cette situation a souvent pour conséquence d’installer des conflits à l'intérieur du couple. 

Apnée du sommeil, dysfonctionnement érectile et gonflement du clitoris

En plus de souffrir d’une diminution du désir sexuel et de la libido, les patients faisant de l'apnée du sommeil observent souvent des dysfonctionnements érectiles chez les hommes et une mauvaise lubrification vaginale chez les femmes.

Les scientifiques savent depuis plusieurs années que plusieurs érections (homme) et des gonflements du clitoris (femme) se produisent pendant les phases du sommeil paradoxal. Ceux-ci durent environ 25 minutes et se répètent quatre à cinq fois par nuit. Leur rôle est d’assurer le bon fonctionnement des appareils génitaux. Une bonne élasticité du penis, une sensibilité optimale du clitoris ainsi qu’une lubrification vaginale suffisante.

Chez les personnes apnéiques, la durée de ces phases de sommeil est écourtée, voire inexistante dans les cas les plus sévères. Ces mini-exercices ne peuvent donc pas avoir lieu. Avec le temps, des dysfonctionnements érectiles du penis deviennent de plus en plus fréquents, et un manque de sensibilité au niveau du clitoris affecte la qualité des rapports sexuels.

En outre, la diminution de la libido, des troubles de l'érection et de la sensibilité du clitoris font aujourd’hui partie des signes cliniques du syndrome d’apnée du sommeil. Ces symptômes sont d’ailleurs acceptés par l’assurance maladie pour le remboursement du traitement du SAS par pression positive continue.

Pour conclure, si vous ressentez que votre désir sexuel est à la baisse, n'hésitez pas à consulter votre médecin pour qu’il vous prescrive des tests de dépistage de l'apnée du sommeil

 

En savoir plus :

Découvrez le starter kit
Acheter

S'abonner à Nastent

%3Cp%3EChoisissez+le+Starter+kit+correspondant+%26agrave%3B+la+narine+avec+laquelle+vous+respirez+le+mieux%3C%2Fp%3E

Choisissez le Starter kit correspondant à la narine avec laquelle vous respirez le mieux